Informations sur le véganisme

Est-ce sain de devenir végane ?

Oui. D’après l’Académie Américaine de Nutrition et de Diététique, une alimentation végétalienne bien planifiée est adéquate sur le plan nutritionnel et est appropriée pour tous les individus, à toutes les périodes de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs.1 Tout le monde devrait avoir une alimentation équilibrée, pas uniquement les personnes véganes. En fait, des personnes non-véganes peuvent très bien avoir une alimentation déséquilibrée néfaste pour leur santé. Pour être en bonne santé, nul besoin de consommer des produits particuliers ; ce sont les nutriments qui importent. Les véganes peuvent ingérer ces nutriments sans avoir à consommer de produits d’origine animale.

Est-ce difficile de devenir végane ?

Être végane est plus facile que ce que l’on pourrait penser. Il est de plus en plus facile de trouver des aliments et d’autres produits véganes, ainsi que des services ne reposant pas sur l’exploitation animale. Il est vrai que certaines personnes peuvent faire face à un manque de soutien de la part de leurs proches, et d’autres peuvent avoir des difficultés à arrêter de consommer certains produits animaux. Pourtant, il est possible d’être aidé par d’autres personnes et de trouver des informations, d’autant plus aujourd’hui grâce à internet et aux réseaux sociaux. Il est nécessaire d’identifier les facteurs qui freinent votre transition vers le véganisme et de rechercher de l’aide et du soutien auprès d’autres personnes.

Dois-je consulter un professionnel de santé avant de devenir végane ?

Cela n’est pas indispensable, mais reste très utile, par exemple en cas d’alimentation végétalienne non planifiée. Une alimentation végétalienne est appropriée aux individus de tous âges et toutes situations. Un nutritionniste végétalien peut aider à établir des menus personnalisés pour répondre à certains besoins, par exemple, si vous êtes sportif ou si vous souhaitez prendre ou perdre du poids. Il est toujours recommandé de consulter un nutritionniste pour des examens réguliers. Toutefois, il faut garder à l’esprit que certains praticiens ont des préjugés envers le véganisme et ne s’y connaissent pas en nutrition végétalienne. Par ailleurs, notez que les généralistes ne sont pas des experts en nutrition.

Est-ce onéreux d’être végane ?

Il n’est normalement pas plus cher d’être végane que de ne pas l’être. Être végane implique que de nombreux aliments onéreux (comme la viande ou les produits laitiers) disparaissent de la liste de course. Certaines personnes ont l’impression que les produits végétaliens sont chers, car elles pensent immédiatement à des produits particuliers comme les boissons d’avoine ou de riz, les crèmes glacées végétaliennes ou encore les burgers végétaliens. Ces produits peuvent être très utiles quand on devient végétalien et que certains goûts nous manquent, mais ils ne sont pas indispensables à une alimentation végétalienne. En fait, même si vous achetez ce genre de produits, la facture pourrait s’avérer moins salée que si vous achetez des produits d’origine animale onéreux. De nombreux véganes ne consomment pas du tout ces produits. Dans tous les cas, une alimentation végétalienne basée sur les céréales, les haricots et autres légumineuses, les fruits à coques, ainsi que les fruits et les légumes frais est abordable dans le monde entier.

Je ne vis pas dans une grande ville avec des boutiques véganes. Puis-je tout de même devenir végane ?

Oui. Il est certes agréable et pratique de pouvoir acheter de temps à autre des repas préparés ou d’autres produits comme le fromage ou les saucisses végétaliennes, mais c’est loin d’être indispensable, et les céréales, les légumineuses, les légumes et les autres aliments végétaliens peuvent s’acheter partout de nos jours. Par ailleurs, la plupart des produits végétaliens ressemblant à des produits d’origine animale, comme les burgers ou la mayonnaise végétalienne, peuvent être préparés à la maison avec des ingrédients simples. Un repas végétalien de base et nutritif ne requiert pas de produits végétaliens spécifiques. La plupart des personnes véganes font leurs courses aux marchés locaux ou en supermarchés. Les vêtements et les autres produits non issus de l’exploitation animale peuvent également se trouver dans la plupart des boutiques.

Devrais-je devenir végane du jour au lendemain ou y aller étape par étape ?

Refuser le spécisme implique de respecter tous les êtres sentients indépendamment de leur espèce : chaque individu sentient compte. Malheureusement, l’exploitation animale est courante dans la vie quotidienne, que ce soit dans ce que nous mangeons ou ce que nous portons. Toutefois, il peut être difficile pour nombre d’entre nous de changer nos habitudes. C’est pourquoi, une fois que nous comprenons que ce n’est pas éthique d’exploiter les animaux, il est important de garder une vision claire du but ultime qu’est le respect des animaux et d’éviter autant que possible de blesser ces derniers. Pour certaines personnes, planifier et mettre en œuvre de nouvelles habitudes est une question de jours. Pour d’autres, cela peut prendre plus de temps d’adopter une nouvelle routine. Certaines personnes commencent à manger végétalien un jour par semaine, puis deux, puis trois, jusqu’à ce qu’elles le deviennent pour la vie. D’autres commencent par un repas végétalien par jour, puis deux, etc. Essayez ce qui vous semble le plus approprié pour vous permettre de faire la transition. Penser aux animaux qui ont besoin que vous passiez ce cap peut vous permettre de consolider votre volonté. Il peut aussi être utile d’interagir avec d’autres personnes véganes pendant votre transition.

J’adore le goût de la viande et du fromage. Puis-je tout de même devenir végane ?

Certains produits et recettes végétaliennes cherchent à recréer le goût, la texture et l’apparence des produits d’origine animale. Certaines personnes n’utilisent pas ces produits, et d’autres les apprécient. D’autres encore ne sont pas satisfaits par ces produits au début, mais ce n’est aucunement une raison pour continuer à avoir recours aux animaux. Sachez que les produits végétaliens peuvent être savoureux et vous ne connaissez peut-être pas encore vos prochains coups de cœur. Enfin, gardez toujours à l’esprit que la souffrance et la mort des animaux sont des problèmes majeurs qui ne souffriraient pas d’être comparés à l’intérêt plus trivial de choisir de manger certains aliments plutôt que d’autres.


Annotations

1 Melina, V.; Craig, W. & Levin, S. (2016) “Position of the Academy of Nutrition and Dietetics: Vegetarian diets”, Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, 116, pp. 1970-1980 [consulté le 8 septembre 2018].

Dans d’autres langues